mai 19, 2022

Le1979

Les dernieres News

Le marché de la vente de propriétés viticoles : 3 règles à connaître avant de s’y lancer

3 min read

Landscape of many green vines and dirt road in a vineyard near Estremoz. A nice little historic town with several buildings made of marble on eastern Portugal.

Les propriétés viticoles figurent désormais sur la liste des biens qui attirent les investisseurs immobiliers. Investir dans ces terres constitue en effet un moyen certain de se faire une place dans le cercle très fermé des viticulteurs. De plus, il s’agit d’un placement sur le long terme avec la garantie de réaliser un rendement financier de 1 à 4 %. Vous devez cependant comprendre qu’une transaction de logements diffère de celle d’une exploitation agricole, car elle n’obéit pas aux mêmes règles. Vous vous devez donc de maîtriser celles du marché sur lequel vous comptez vous lancer.

1. Vérifier la liberté de vente de la propriété


Sur le marché de la vente de domaine viticole, une démarche à adopter avant d’effectuer une quelconque transaction est de vérifier que la propriété est libre de vente. Concrètement, vous devez vous assurer que toutes les parties prenantes à la demeure ont donné leur accord pour qu’un achat puisse être effectué.

Ainsi, s’il s’avère donc nécessaire de contacter des indivisaires, actionnaires ou vignerons pour obtenir leurs consentements, vous devez le faire avant de vendre l’exploitation viticole. Si le château est sous l’emprise de clauses de retour ou est issu d’une succession, vous devez effectuer toutes les démarches nécessaires pour garantir la bonne réalisation de la transaction.

Dans ce cas, l’assistance de professionnels comme ceux présents sur le site ampelio.fr, cabinet spécialisé dans la vente de vignobles et de domaines viticole sur la Vallée de la Loire, vous sera indispensable. Par ailleurs, vous devez également savoir que dans ce secteur, des créanciers peuvent aussi refuser de donner leur approbation pour une vente. Prenez donc toutes vos dispositions.

2. Valoriser le domaine viticole

Afin de vendre votre domaine viticole au prix adéquat, vous devez savoir qu’il est nécessaire de faire sa valorisation. Pour effectuer une telle évaluation, vous devez prendre en compte tous les éléments qui agissent d’une manière ou d’une autre sur la valeur du bien immobilier.

Nous voulons parler par exemple des actifs corporels comme la présence de château sur la demeure, l’existence de vignes et de matériels liés à leur exploitation. Il est également nécessaire de considérer les éléments incorporels pour réaliser la valorisation.

C’est le cas de l’état du vignoble, la qualification des vignerons, le droit d’exploitation des hectares de vigne ou la marque du vin. Retenez par ailleurs qu’un bon processus de valorisation d’une exploitation agricole doit respecter des étapes précises.

Vous devez d’abord établir un bilan comptable net puis rechercher ensuite le rendement économique futur ou actuel de la propriété viticole. Après, vous devez évaluer la capacité financière de l’acheteur et la valeur pécuniaire des domaines situés aux alentours.

3. La réalisation des diagnostics fonciers et immobiliers

L’investissement dans l’or rouge exige aussi de réaliser divers diagnostics avant de chercher à réaliser une transaction sur le vignoble. Ces formalités concernent particulièrement les diagnostics immobilier et foncier.

Le premier type d’opération reste une obligation. Son bien-fondé est qu’il permet à l’acheteur de bénéficier dans les meilleures conditions de sa propriété viticole. Quant au second type de diagnostic, il permettra à l’acquéreur d’être informé de toutes les données caractérisant le domaine viticole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.