mai 9, 2021

Le1979

Les dernieres News

Voulez-vous ouvrir une startup?

4 min read
bureau

Aujourd’hui, grâce à la mondialisation et à l’essor des technologies numériques, il est plus facile que jamais de créer une nouvelle entreprise dans un nouveau pays. Vous ne savez pas comment choisir celui qui convient à votre entreprise? Un rapport récent a dressé une liste des meilleurs pays européens dans lesquels ouvrir une entreprise. Nous en avons sélectionné cinq en fonction de certains critères importants: une faible fiscalité, des marchés à croissance rapide, des incitations gouvernementales et l’accès à des travailleurs talentueux.

1. Danemark

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le Danemark est l’un des pays où le taux d’entrepreneuriat est le plus élevé au monde. La raison est simple: pour démarrer une nouvelle entreprise, quelques étapes suffisent, simples et abordables pour tous les budgets.

Les réformes introduites par le gouvernement ont également joué un rôle important: les entreprises paient en effet moins d’impôts après la réduction du taux d’imposition des sociétés et du capital minimum requis.

Le Danemark n’est pas moins que le premier pays pour la facilité des échanges transfrontaliers. Primauté que la Banque mondiale attribue à l’importance accordée aux procédures en ligne pour rendre l’administration des affaires plus efficace. Au Danemark, il est également possible d’effectuer la plupart des transactions en ligne, ainsi que de compléter l’enregistrement commercial et fiscal en même temps sur une plate-forme en ligne pratique. Une belle commodité.

Avez-vous déjà entendu parler de « flexicurité»? Il s’agit d’un modèle d’État-providence, adopté par le Danemark, dans lequel les entreprises peuvent facilement embaucher et licencier et dans lequel les travailleurs adultes sans emploi reçoivent des allocations de chômage. En outre, la productivité de la main-d’œuvre danoise est au plus haut niveau d’Europe et les entreprises peuvent travailler 24 heures sur 24, 365 jours par en, car il n’y a pas de limites aux heures supplémentaires.

2. Roumanie

La Roumanie connaît une phase très positive: l’économie a progressé de 5,7% sur une base annuelle au deuxième trimestre 2017, dépassant les autres pays européens, s’arrêtant à une moyenne de 2,4%. Le PIB n’était pas loin derrière. Elle a progressé de 4,8% en 2016 et de 3,9% en 2015. L’économie britannique a été beaucoup moins brillante, progressant sur la même période de 1,8 et 2,2%.

Les entreprises les plus attirées par la Roumanie sont celles du secteur technologique; le passé communiste a laissé une foule de travailleurs qualifiés possédant une solide expérience en sciences, mathématiques et enseignement technique. La connexion internet est parmi les plus rapides au monde (seuls Singapour, Hong Kong, la Corée du Sud et l’Islande ont battu la Roumanie.) et cela a évidemment facilité la croissance d’un secteur dont la part du PIB devrait doubler à 12 % d’ici 2025.

Les avantages sont également tangibles en termes de coûts d’exploitation et de frais généraux. L’immobilier commercial, l’énergie et les services sont trois à cinq fois moins chers qu’en Europe occidentale. Il existe également des incitations fiscales, notamment des crédits pour impôt étranger et des exonérations fiscales pour les bénéfices réinvestis dans l’équipement.

Le programme de subventions du gouvernement a fortement encouragé l’entrepreneuriat. «Chaque Roumain vivant à l’étranger reçoit 40 000 euros de subventions pour créer une entreprise dans le pays», explique-t-il. « Grâce à cette initiative, la Roumanie s’est engagée dans une voie de développement marquée par l’esprit d’entreprise ».

3. Estonie


En 2000, l’Estonie a déclaré l’accès à Internet un droit de l’homme, ce qui lui a valu le surnom d’E-stonia ». La capitale Tallinn, couverte par un large réseau WiFi public gratuit comme de nombreuses autres villes du pays, abrite Tehnopol, un parc scientifique et technologique qui offre un soutien à environ 180 entreprises.

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en Estonie ? Avec le programme de résidence électronique, c’est aussi simple que cela. Tous les citoyens estoniens reçoivent une identité électronique dès l’âge de 15 ans, ce qui leur permet d’accéder à environ 4 000 services : banque, contrats, enregistrement des sociétés et fiscalité. La nouveauté est que depuis octobre dernier, même les citoyens non-estoniens peuvent accéder aux identités électroniques.

Les impôts ne sont pas non plus un problème en Estonie. Selon l’indice de compétitivité fiscale internationale, 2014 de la Fondation fiscale, le pays possèdent le régime fiscal le plus compétitif du monde développé. Pour plus des informations, visitez notre site web Indicateur RH .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.