Connect with us

Santé

Comment encourager les enfants ayant des difficultés d’apprentissage ?

Avatar

Published

on

enfant dyslexique

Des troubles d’apprentissage comme la dyslexie, la dysgraphie et la dyscalculie peuvent rendre difficile, voire impossible, pour un enfant d’obtenir les mêmes résultats que ses camarades dans un cadre scolaire traditionnel. Certains enfants sont confrontés à une lutte constante contre la lecture et l’écriture et beaucoup risquent de développer une faible estime de soi, en particulier lorsque leur trouble de l’apprentissage n’est pas diagnostiqué et/ou traité.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il existe des approches, des stratégies et des outils d’apprentissage alternatifs qui peuvent aider les élèves ayant des difficultés d’apprentissage à réaliser leur plein potentiel à l’école. De plus, une attitude positive et de nombreux encouragements de la part des parents et des enseignants peuvent faire des merveilles lorsqu’il s’agit d’inciter ces enfants à rester motivés et à persévérer.

Imaginez la frustration que vous pourriez ressentir si vous passiez toute la nuit à étudier pour un examen et que vous obteniez quand même une mauvaise note, malgré tous vos efforts.

Dans le cas d’un enfant dyslexique, il se peut qu’il épelle correctement un mot un jour et qu’il se trompe le lendemain ou qu’il ait du mal à terminer la lecture qui lui a été assignée. La dysgraphie peut rendre douloureux le fait de tenir un stylo ou un crayon, de sorte que même l’écriture d’un court paragraphe à la main est un défi.

Il est important que les parents et les enseignants comprennent que deux personnes ayant des difficultés d’apprentissage ne seront pas affectées exactement de la même manière. L’impact peut être modéré ou grave, les symptômes commençant souvent à se manifester lorsque l’enfant commence à apprendre à lire et à écrire. Certains troubles, notamment le TDA et le TDAH, peuvent être plus difficiles à déceler pour les parents et les enseignants.

Par exemple, un enfant atteint de TDAH peut être étiqueté comme paresseux, accusé de ne pas être attentif en classe ou discipliné pour avoir été perturbateur à l’école. Cependant, avec quelques ajustements et un travail stratégique ciblé, il peut apprendre à faire face à ses difficultés d’attention.

En savoir plus sur la dyslexie accompagnée de TDAH.

Lorsqu’un trouble de l’apprentissage n’est pas diagnostiquée, l’enfant risque de prendre du retard. Pire encore, des résultats systématiquement insuffisants, un sentiment de malaise devant ses pairs et une attention négative de la part des parents et des enseignants peuvent faire perdre à un enfant par ailleurs très motivé tout intérêt pour l’école. Il peut développer une mauvaise image de lui-même qui peut entraîner des problèmes émotionnels en classe et à l’extérieur.

Encouragement et apprentissage autodirigé

Chaque difficulté d’apprentissage s’accompagne de défis différents ; c’est pourquoi les parents et les enseignants ont tout intérêt à savoir quel type de soutien scolaire et émotionnel est nécessaire. Leur présenter des stratégies et les compétences d’adaptation dont ils ont besoin pour réussir est un bon début, mais il est également essentiel d’encourager une image de soi saine et de favoriser la confiance en soi en favorisant l’apprentissage autonome.

Par apprentissage autodirigé, nous entendons le fait de permettre à l’individu d’être responsable de certains aspects de l’apprentissage, notamment la quantité de matériel couvert dans une session et le temps passé sur une unité donnée.

Les cours modulaires dans lesquels l’apprentissage est divisé en petites sections sont utiles à cet égard car ils permettent aux enfants de progresser à un rythme qui leur convient, en répétant le matériel et en le révisant si nécessaire.

Suivre ses progrès, se fixer des objectifs et travailler dans ce sens, et donner la priorité à différents aspects de ses études, sont des compétences importantes pour le développement de l’enfant. Plus les responsabilités sont importantes, plus l’enfant est fier de ses réalisations et plus il a confiance en lui.

Conseils pour les éducateurs et les parents

Louer l’effort plutôt que la performance.

Les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage n’obtiennent pas toujours de bonnes notes, mais s’ils ont fait beaucoup d’efforts, cela mérite d’être reconnu. Les enseignants peuvent souhaiter se concentrer sur la stratégie d’étude de l’enfant ou sur son approche du travail.

Ont-ils fait des fiches de vocabulaire, passé du temps à la bibliothèque pour faire des recherches, travaillé sur des brouillons ou intégré les commentaires des devoirs précédents ? Il peut falloir beaucoup de courage pour essayer une nouvelle approche et il est important de les motiver, quels que soient les résultats obtenus en termes de pourcentages et de notes.

Mettez les choses en perspective.

Pour les enfants ayant des troubles de l’apprentissage, il peut sembler qu’obtenir un score parfait sur une mesure d’évaluation soit un objectif presque impossible. Rappelez-leur que la perfection n’est pas importante et que les erreurs font partie de l’apprentissage.

Lorsqu’un enfant commence à accepter ses erreurs et à les utiliser pour orienter des études plus ciblées, il est moins susceptible d’attribuer ses erreurs à des échecs ou des déficits personnels. Il est ainsi plus facile de conserver une image de soi positive et saine.

Pensez à vous mettre à leur place. Par exemple, savez-vous comment voit un dyslexique ? Il existe un simulateur qui permet de visualiser un texte de la même manière qu’une personne très dyslexique. Vous comprendrez alors les difficultés de lecture qui viennent avec ce trouble de l’apprentissage.

Partagez votre propre expérience.

Les enfants peuvent bénéficier d’anecdotes qui les aident à établir des liens avec différents aspects du processus d’apprentissage. Pour aider les dyslexiques, les enseignants peuvent leur expliquer comment ils ont traité les sujets qu’ils préféraient le moins ou comment ils ont travaillé sur des sujets qui se sont révélés particulièrement difficiles. Partager votre expérience contribue à développer un lien avec un enfant, ce qui augmente les chances qu’il s’ouvre à vous au sujet de ses sentiments.

Maintenez leur motivation.

Il peut être difficile de motiver un enfant à apprendre lorsqu’il se sent inférieur dans un domaine particulier. C’est pourquoi il est utile de choisir des sujets de cours qui intéressent déjà un enfant. Expliquez-lui pourquoi une tâche particulière vaut la peine d’être accomplie et laissez-lui une certaine marge de manœuvre dans le choix de la manière ou du contenu de ses études. Il existe de nombreux exercices pour les enfants en difficultés scolaire ou souffrant de dyslexie. Vous pouvez également concevoir vous-même des systèmes de récompense ou planifier votre journée de manière à ce que des activités amusantes servent à interrompre des tâches plus difficiles.

Formez-vous

Ce conseil est principalement adressé aux parents puisque les éducateurs ont déjà reçus des formations adaptées. La plupart du temps les parents peuvent se sentir désemparés face aux troubles de l’apprentissage de leurs enfants. Il peut être intéressant de se former pour mieux les comprendre et être à même de leur apporter la meilleure aide possible. Renseignez-vous auprès d’association de parents proche de chez vous ou encore formez-vous sur internet.

Donnez-leur du temps.

Une intervention peut prendre du temps avant de porter ses fruits et de permettre à l’élève d’acquérir de nouvelles stratégies et compétences. Concentrez-vous sur des objectifs à long terme et décomposez les tâches plus importantes en étapes qui peuvent être espacées dans le temps. Rappelez aux élèves que l’effort et l’approche comptent plus que le temps nécessaire pour terminer quelque chose.

Proposez des modèles inspirants.

Il existe de nombreux exemples de réussite de personnalités célèbres, notamment des athlètes, des hommes politiques et des célébrités, qui ont travaillé dur pour surmonter les difficultés d’apprentissage. Prenez une biographie ou trouvez une vidéo sur une personne avec laquelle vous pensez que l’enfant s’identifiera et parcourez la vidéo ensemble.

Continue Reading

Santé

Le liquide amniotique : Où habite bébé ?

Avatar

Published

on

By

Pendant 9 mois bébé nage dans un petit nid douillet, votre utérus. Il s’y développe, dort, mange, et fait des galipettes qui vous amusent et vous rassurent. Mais où bébé habite-il vraiment ? De quoi est composé son environnement intra-utérin ? On revient sur cette question…

Dans quoi nage bébé ?

Ce qui permet à bébé de « nager » pendant 9 mois, c’est le liquide amniotique. C’est ce liquide qui sera sa maison pendant toute la durée de votre grossesse et qui lui permettra de grandir et d’évoluer en vous jusqu’à terme. Ce n’est donc qu’au moment de l’accouchement que la poche qui maintient votre enfant au chaud va se rompre et lui permettre de sortir. Cette poche amniotique c’est en quelque sorte un « œuf » composé d’une membrane très résistante, contenant du liquide.

Le liquide amniotique, qu’est-ce que c’est ?

Le liquide amniotique est le liquide qui entoure le fœtus dans l’utérus. Le liquide et le fœtus sont contenus dans des membranes appelées sac amniotique. En effet c’est un liquide clair et stérile qui protège le bébé de l’extérieur. Il permet à votre enfant de rester bien au chaud (37°) malgré les variations de température extérieures et bien à l’abri des infections.

Ce liquide contient 97% d’eau, des sels minéraux et nutriments, des cellules fœtales (parfois ponctionnées lors des amniocentèses), du vernix caseosa, des fragments sébacés et quelques poils.

Il faut savoir que le liquide amniotique s’imprègne de l’alimentation maternelle puisque les nutriments peuvent passer à travers la membrane amniotique et venir parfumer la poche des eaux…

Comment ça marche ?

Le liquide amniotique est avalé par le bébé puis filtré par ses reins et éliminé dans ses urines. C’est un cycle continuel qui permet un renouvellement constant du liquide amniotique.

Au fur et à mesure que la grossesse avance, le liquide est produit en plus grande quantité pour se stabiliser vers 800 ml en fin de grossesse.

Il se forme d’une part grâce aux secrétions des membranes amniotiques et d’autre part grâce à l’urine de bébé : il est donc renouvelé en permanence. Ce n’est pas parce que vous perdez les eaux que le bébé va se retrouver « au sec », le liquide amniotique sera produit jusqu’à la naissance. Un déficit de liquide amniotique peut avoir des répercussions potentielles sur la maturation pulmonaire ainsi que sur le développement moteur du fœtus.​

A quoi ça sert ?

Le liquide amniotique permet d’apporter l’eau et les sels minéraux à bébé, de le maintenir au chaud, de le protéger de l’extérieur en amortissant les chocs et en faisant une véritable barrière contre les infections. Au moment de l’accouchement, il permet de lubrifier les voix génitales et de faciliter la sortie de bébé.

Comment surveille-t-on le liquide amniotique ?

Pour s’assurer que le liquide amniotique est produit en quantité suffisante on réalise des échographies qui mesurent sa quantité (c’est ce qu’on appelle l’index amniotique) : s’il y en a en excès on parlera d’hydramnios, et si au contraire il n’y en a pas suffisamment on parlera d’oligoamnios.

Si on a un doute sur une fissure de la poche, on utilisera un test contenant un réactif qui virera en présence de liquide amniotique, une sorte de gros coton tige.

Si l’on veut vérifier sa couleur on fera une amnioscopie : on introduira alors un petit cylindre au niveau du vagin et on observera la couleur du liquide à l’aide d’une forte lampe. C’est un examen que l’on réalise plutôt en cas de dépassement de terme pour s’assurer que l’environnement du fœtus est toujours sain.

Si l’on a besoin de récupérer et d’analyser des cellules fœtales on réalisera une amnioscopie Grâce à une seringue on viendra prélever une petite quantité de liquide amniotique pour ensuite venir dissocier et récupérer les cellules fœtales.

Continue Reading

Santé

Quels sont les bienfaits du CBD sur la santé ?

Avatar

Published

on

By

Substance extraite du chanvre ou encore du cannabis, le CBD ou cannabidiol connaît un grand succès en territoire français depuis quelques années. Vous habitez alors en France ou dans les pays voisins. Vous entendez parler des mérites du CBD sans être parvenu à les cerner. Plus de soucis à vous faire. Ici, nous vous ferons découvrir quelques bienfaits du CBD sur la santé.

Soulagement les douleurs de type chronique

Très efficace, le CBD possède de nombreuses propriétés anti-inflammatoires et décontractantes. Lesquelles propriétés permettent d’encourager la décontraction musculaire chez les consommateurs et de réduire les inflammations du corps dont ils souffrent.

Ce composé lipophile est disponible sous plusieurs formes notamment sous forme d’huile. On parle d’huile de CBD. Cette huile de CBD vous aide à atténuer la douleur provoquée par certaines maladies chroniques telles que la Fibromyalgie et l’Arthrose. C’est aussi un excellent moyen pour lutter contre les inflammations cérébrales.

Avec l’huile dite de CBD, vous aurez un véritable soulagement si vous avez des problèmes d’insomnies et de réactions immunitaires trop faibles.

Un antidépresseur bien efficace

Outre ses nombreuses propriétés anti-inflammatoires et décontractantes, le CBD ou cannabidiol permet également de faire efficacement face à tous les problèmes de dépression et d’anxiété. Il vous aide donc à retrouver une certaine stabilité sociale en vous rendant à nouveau productif sur tous les plans.

Contrairement aux produits pharmaceutiques utilisés contre la dépression, le CBD ou cannabidiol est sans effets secondaires sur ses consommateurs. Il constitue donc une alternative efficace face à ces antidépresseurs chimiques qui, à court et à long terme, peuvent vous créer des dommages collatéraux. La nausée, la perte de mémoire, les sauts d’humeur ainsi que les douleurs musculaires ne sont qu’une infirme partie de ces dommages.

Si vous souhaitez donc guérir de votre dépression sans avoir à gérer d’autres problèmes indus par le traitement subi, vous n’avez qu’à opter pour le CBD.

Aide à traiter les cancers

Le CBD ou cannabidol est également une substance anticancéreuse ayant des effets neuroprotecteurs. Une étude effectuée en 2010 dans l’État californien sur le cancer du cerveau a permis de montrer que le CBD ou cannabidiol pourrait renforcer les effets inhibiteurs du THC dans la lutte contre les cellules cancéreuses du cerveau.

Il en est de même pour une autre étude menée en 2014 et qui révèle les mérites du cannabidiol dans la lutte contre le cancer du sein. Le CBD apparaît donc inévitablement comme la solution idéale aux différents types de cancers dont nous souffrons.

Aide à apaiser les irritations de la peau

Grâce toujours à sa multitude de propriétés anti-inflammatoires, le CBD ou cannabidiol permet de faire durablement face aux acnés, à la dermatite ainsi qu’au psoriasis. Il est en effet utilisé sous forme de crèmes et de produits cosmétiques pour traiter ces différentes irritations cutanées.

C’est également là qu’intervient l’huile de CBD pour lutter contre l’apparition des plaques rouges, les démangeaisons ainsi que les cicatrices à long terme.

Optez donc résolument pour le CBD sous ses diverses formes (crèmes, huile, e-liquide, bonbons, etc.). Ceci vous permettra de soulager et de guérir de vos maladies chroniques, de vos problèmes d’insomnie et de dépression, ainsi que de vos cancers et de vos irritations cutanées. 

Continue Reading

Santé

3 bienfaits des fleurs de CBD

Avatar

Published

on

By

Le cannabidiol ou le CBD extrait du cannabis encore appelé chanvre ne représente aucun danger pour l’organisme à cause de son faible taux en THC qui reste inférieur à 0,2 %. Cette substance demeure utilisée sous plusieurs formes parmi lesquelles nous retrouvons ses fleurs qui disposent d’une multitude de vertus. Découvrez dans cet article quelques bienfaits des fleurs de CBD.

Les fleurs de CBD : un antistress

Si vous demeurez souvent stressé, à cause de diverses situations liées à votre travail, votre famille, ou à vos études, vous pouvez adopter les fleurs de cbd comme antistress. Ces fleurs disposent des propriétés anti-stressantes naturelles qui sauront détendre très efficacement vos tensions musculaires et nerveuses, sans vous exposer aux risques d’hallucination ou d’euphorie.

Cela reste possible grâce à leur faible teneur en THC. Vous pouvez les consommer sous forme d’infusion ou en vaporisation. Par ailleurs, si vous souffrez de l’anxiété, vous pouvez également utiliser ces produits du CBD.

En effet, ils disposent des propriétés relaxantes qui ne vous laisseront pas dans un état de dépendance. Cela les rend meilleurs par rapport aux autres antidépresseurs et anxiolytiques dont l’utilisation ne reste pas sans effet secondaire néfaste sur votre organisme.

Soulager l’insomnie

L’importance de bien dormir la nuit, demeure essentielle pour notre bien-être physique et moral. Lorsque nos nuits restent souvent agitées, nous développons des troubles de divers ordres. Le manque du sommeil dans la plupart des cas provient des situations de stress ou d’anxiété.

Étant donné que les fleurs de CBD permettent de lutter contre ces maux, elles apparaissent naturellement comme des produits pouvant empêcher l’insomnie. Ainsi donc, si vous souffrez de l’absence du sommeil, vous pouvez prendre ces fleurs issues du cannabidiol. Elles sauront vous aider à vous endormir facilement sans pour autant vous plonger dans un état de dépendance ou d’inconscience.

La ferme cbd met à votre disposition plusieurs variétés de fleurs CBD qui vous permettront de retrouver sans nul doute vos sommeils perdus. Les produits proposés par cette ferme demeurent accessibles sous différents arômes qui vous donneront satisfaction en termes de saveur ou de goût.  

Calmer les douleurs

Les vertus des CBD sur la santé demeurent multiples. Toutefois beaucoup de personnes ignorent encore certains avantages des fleurs de CBD sur l’organisme. Si vous ne le savez pas, les fleurs de CBD disposent des propriétés et anti-inflammatoires et soulagent les douleurs.

En effet, les fleurs de CBD aident à calmer les douleurs musculaires ou articulaires. Pour cela, elles peuvent remplacer efficacement l’ibuprofène et les opiacés qui restent les substances fréquemment consommées pour guérir ces affections. Par exemple, vous pouvez utiliser sous forme d’infusion les fleurs de CBD pour soulager des douleurs dorsales ou les maux comme la polyarthrite et la fibromyalgie.

En outre, ces produits permettent aussi souvent de diminuer les cas d’épilepsie. Toutes ces vertus de ces fleurs restent possibles parce qu’elles peuvent agir sur les récepteurs du cerveau et du système nerveux. Par ailleurs, vous devez savoir qu’il n’est pas recommandé de fumer les fleurs du cannabidiol. Cela pourrait s’avérer dangereux pour votre santé.  

Continue Reading

Copyright © 2022